Des élections au Québec le 4 septembre

English version in the following file: Elections in Quebec on Sept 4

La rentrée du semestre d’automne aura lieu le 4 septembre à McGill.

Les élections générales anticipées auront lieu le 4 septembre aussi, pour renouveler les 125 membres de l’Assemblée Nationale du Québec.

De « gauche » à « droite » : Pauline MAROIS (chef du Parti Québecois et chef de l’Opposition officielle), François LEGAULT (chef de la Coalition Avenir Québec), Jean CHAREST (chef du Parti Libéral du Québec et Premier ministre sortant)

J’ai mis à profit les quelques mois entre l’annonce de mon affectation et mon arrivée à Montréal pour me mettre au point quant à la vie politique et sociale du Québec (et du Canada sur le plan fédéral) ; chose qui a été « facilitée » par les actualités étudiantes depuis février. D’autres articles détailleront le pourquoi du comment de cette élection. En attendant des réflexions sur la loi de Duverger appliquée au Québec (… ou sur la maîtrise de l’anglais des impétrant-e-s), allons à l’essentiel :

  • La quarantième élection générale (ou provinciale) du Québec aura lieu le mardi 4 septembre 2012 (au lendemain de la Fête du Travail qui a lieu le 3 septembre au Canada, c.à.d. le premier lundi de septembre).
  • Il s’agit d’une élection anticipée, suite à une dissolution de l’Assemblée Nationale du Québec (ce qui est assez fréquent, il est rare qu’une législature arrive à son terme). Si l’Assemblée Nationale du Québec n’avait pas été dissoute, l’élection se serait tenue à la fin de l’année 2013.
  • 125 sièges seront à pourvoir au scrutin uninominal majoritaire à un tour (le candidat arrivé en tête est élu). Ils seront membres d’une Assemblée Nationale du Québec (dans les autres provinces canadiennes, on parle d’une Assemblée Législative).
  • Les trois principaux partis sont : le Parti Libéral du Québec (au pouvoir depuis 2003), le Parti Québecois (Opposition officielle, souverainiste), et la Coalition Avenir Québec (récemment créé). Malgré la cristallisation des débats autour des enjeux sociétaux avec le « printemps érable », le clivage droite/gauche n’est pas vraiment pertinent au Québec.
  • Jusqu’aujourd’hui (1er août), les sondages ne donnent pas de vainqueur clair. Le PLQ et le PQ restent dans un mouchoir de poche.
  • Le gouvernement du Québec est constitué par le parti ayant le plus grand nombre de députés, même s’il ne détient pas la majorité absolue à l’Assemblée Nationale (auquel cas il est qualifié de gouvernement minoritaire, ce qui n’est pas rare). De la même manière, le chef de ce parti devient Premier Ministre du Québec (sauf s’il venait à ne pas être élu député…).

L’Assemblée Nationale du Québec

PW

2 réflexions sur “Des élections au Québec le 4 septembre

  1. Article intéressant, Philippe ! Voilà en effet où nous en sommes. En ce qui concerne le clivage gauche-droite, il se résumait en fait jusqu’à récemment au clivage souverainiste – fédéraliste. Les deux principaux partis ont été le Parti Libéral (fédéraliste) et le Parti Québécois (souverainiste, plutôt social-démocrate) depuis la fin des années 60.

    Tu devrais te pencher sur l’impact du mouvement étudiant sur ces élections. Elles ont été déclenchées par un Parti Libéral moribond (suite à de nombreux scandales de corruption et à une politique franchement néolibérale désapprouvée par la majorité des québécois) qui espère jouer sur le thème « ordre et sécurité » après les désordres des derniers mois. Dans le même temps, le Parti Québécois a soutenu un temps le mouvement mais garde une position ambigue, et la CLASSE (coalition large autour de l’ASSE, organisation étudiante la plus à gauche) se lance dans une tournée des régions pour défendre ses idéaux (en gros, anticapitalisme, écologie politique et féminisme).

    Je pense pour ma part que le clivage fédéraliste – souverainiste s’efface progressivement pour laisser place à un clivage gauche droite plus traditionnel, que l’on peut résumer depuis quelques années au Québec par le clivage entre les « lucides » et les « solidaires ». En gros, les lucides veulent mettre en œuvre des réformes néolibérales quand les solidaires veulent préserver l’Etat-Providence et se réfèrent beaucoup aux mouvements altermondialiste et écologiste. Québec Solidaire incarne une « vraie gauche » face à l’ambiguïté du PQ. Quand à la CAQ, elle incarne une droite libérale « québécoise » là où le Parti Libéral peine à étendre sa base au-delà des fédéralistes convaincus (anglophones, immigrants, francophones fédéralistes). Elle espère récupérer le vote ADQ, tendance droite populaire, qui avait fait un carton il y a quelques années dans la province.

    Il ne faut pas oublier aussi que lors des élections fédérales de l’an dernier, les Québécois ont majoritairement exprimé leur identité sociale-démocrate assez exceptionnelle en Amérique du Nord, en délaissant le Bloc Québécois (souverainiste) pour voter massivement NPD (Nouveau Parti Démocratique, parti canadien social-démocrate), chose qui n’était jamais arrivé par le passé, le NPD étant jusque là considéré comme trop fédéraliste. Au niveau fédéral, la chute du Parti Libéral du Canada (qui a construit le Canada moderne en étant très souvent au pouvoir tout au long du XXe siècle) est aussi la manifestation du clivage gauche droite plus prononcé entre le Parti Conservateur très néoconservateur/néolibéral et le NPD qui incarne la nouvelle opposition de gauche (opposition officielle pour la première fois de son histoire)

    Bref comme tu vois je suis disponible si tu veux qu’on parle de tout ça, j’ai plein d’articles sur le mouvement étudiant dans mes cartons aussi si tu veux🙂

    Paul

    • Sur le clivage fédéraliste/souverainiste, cette campagne a encore brouillé les pistes. Pauline Marois appelle les « fédéralistes fatigués » à voter pour le PQ (en éludant la question du référendum) ; François Legault bénéficie du soutien tacite de certains anglophones (cf. le leader de l’ancien parti Equality) ; et Jean Charest a été amené par la force des choses à défendre les particularismes du Québec face à Ottawa (sur le registre des armes à feu par exemple).
      Je crois que quand tu parles des solidaires « contre » les lucides, tu parles des deux Manifestes pour un Québec lucide/solidaire (merci Wikipédia !). Mais je ne comprends pas quel est l’influence réelle de Québec Solidaire dans les débats (ils me semblent… comment dire… marginaux ? en tout cas radicaux dans leurs solutions proposées).

      En ce qui concerne le mouvement étudiant par rapport à cette élection, j’avouerais volontiers qu’il est moins présent médiatiquement… en tout cas pas autant que le thème de la corruption. À noter : Léo Bureau-Blouin, ancien porte-parole de la FECQ (un syndicat étudiant), est candidat à Laval pour le PQ ; quasiment impossible de ne pas le voir tellement on le met en avant dans les médias. Sa candidature ne fait pas l’unanimité, ni ses positions (notamment à la CLASSE). Reste la question de la participation : au Québec comme ailleurs, les jeunes ne sont pas vraiment les électeurs les plus assidus : or leur vote sera un indicateur quant à l’issue du conflit. Je dois t’avouer que je suis moins bien placé que toi pour saisir les enjeux du mouvement étudiant, ne connaissant Montréal qu’à travers mon écran d’ordinateur pour l’instant😐 .

      Je profite de ce commentaire pour mettre à jour l’article. (1) Justement en raison des élections, le début des cours n’aura pas lieu le 4 septembre. (2) Les sondages accordent désormais une avance confortable au PQ. (3) En particulier, un sondage indique que Jean Charest accuse 15 points de retard sur son principal concurrent dans la circonscription de Sherbrooke.
      En tout cas merci beaucoup pour ce commentaire Paul !😉

      PW

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s