Un séisme à Montréal

Cet article ne revendique aucune fonction informative.

Vous vous en fichez sans doute, et vous avez raison. Dans ce cas, lisez cet article pour sa relative « fraîcheur » (à peine douze heures après les faits).

English summary: This article does not need to be translated. It just explains how ridiculous we were, just after the simili earthquake in Montreal  in October 10 (at 12:19 am).

* * *

Interrogeons d’abord PW, un innocent étudiant en 3A à Montréal, qui ne souffre absolument pas de schizophrénie :

Or donc, un peu après minuit, j’étais assis devant mon bureau, en train de lire tant bien que mal un article pour mon cours d’économie politique internationale. Puis j’ai senti une forte vibration, très semblable à celle qu’on ressent quand on est à côté d’un lave-linge à l’essorage. Le sol est devenu instable pendant quelques secondes, et – fait plus intéressant – j’ai entendu les murs craquer. Après quelques (longues) secondes, tout est redevenu normal. En réalité, je ne me suis douté de rien ; la WiFi n’a pas été coupée ni l’électricité, je suis resté assis sur ma chaise.

Tout innocent soit-il, PW n’est pas non plus un étudiant sérieux : toutes les minutes secondes, il lui arrive d’atterrir sur les réseaux sociaux électroniques de façon purement fortuite. Peu avant minuit et demie, Facebook sort de sa torpeur.

À Verdun, à Bonaventure, à Hochelaga-Maisonneuve, à Rosemont, au Plateau-Mont-Royal, à Côte-des-Neiges, chacun y va de sa petite musique (les prénoms ont été modifiés pour préserver l’anonymat des interlocuteurs) :

[Albert] Vient de vivre un tremblement de terre à Montréal

[Suzanne] ah bon ?

[Albert] Ca vient de trembler mais c’est impressionnant ! Nicole aussi la senti chez elle!

[Pascalin] Moi aussi (en tout cas, mes murs ont craqué)

[Albert] Jr’ai cru que mon appartement allait s’écrouler ! Ma table a tremblé très fort, j’ai eu la peur de ma vie la

[Suzanne] j’ai vraiment rien senti, en même temps je prenais un bain ^^

[Gaston]  la même! non enfin je veux dire, j’ai senti une forte secousse!

[Nicole] Je confirme jusqu’à Verdun!!

[Annette]  Moi aussi, c’était impressionant

[Pascalin] Je n’ai pas rêvé, Fabienne, Edmée et Claudette nous rapportent la même chose.

[Albert] Non non, c’est réel, je l’ai senti, et mon coeur aussi lol Je t’assures, c’était impressionant

[Pascalin] Hé ho, on se calme ; au début j’ai juste cru que la machine à laver du sous-sol avait explosé

[Suzanne] ben moi comme dit je n’ai rien remarqué

[Albert] ah ba pas moi! Ma table a vraiment tremblé, j’ai cru que c’était l’immeuble qui s’éffondrait

[Maurice] J’adore Suzanne trop zen « je prenais un bain » xD

Au-delà de cet échange cocasse, les « j’y étais » se multiplient :

Montage par captures d’écran dans l’ordre chronologique (et non antéchronologique)

Notre ami PW, oiseau migrateur, décide donc d’aller faire un tour du côté des autres oiseaux qui pépient dans la nuit montréalaise :

Aussitôt, un autre gazouillis est émis, rectifiant quelque peu le précédent. Notons que PW ne sait absolument pas où se trouve Sainte-Sophie (même s’il suppose qu’il ne s’agit pas de la mosquée stambouliote autrefois basilique byzantine).

Retour à Facebook (PW a décidément abandonné la perspective de terminer la lecture de l’article de science politique). Un groupe Facebook fait son apparition à 00:29. 1000 personnes aiment ça, puis 2000, puis 3000, puis 4000 en à peine une heure. Une communauté réunie autour du drame horrible qui vient de secouer Montréal :

On apprend ensuite que le séisme est une manifestation non autorisée par la SPVM, que Pauline Marois mettrait en oeuvre son programme de séparation du Québec du reste du Canada ; certains observent une minute de silence en souvenir de leur tirelire en porcelaine raffinée, victime du séisme.

Et enfin, David Colon, pour le campus de Paris, salue l’immense courage des 3A à Montréal, ayant tous survécu à ce non-événement :

* * *

Plus sérieusement, l’agence Earthquakes Canada / Séismes Canada, qui reporte les données sur les tremblements de terre sur le territoire canadien, nous dit qu’il s’agit d’un séisme de magnitude 4,5 sur l’échelle de Richter (un séisme qui se ressent mais ne provoque pas de dégâts). L’épicentre serait situé près de Longueuil… c’est-à-dire juste sur la « rive sud » du fleuve Saint-Laurent, à quelques kilomètres à l’ouest de  l’île de Montréal. Pour toute clarification sur les séismes, les failles et tout ça, reportez-vous à un manuel de Sciences de la Vie et de la Terre de Première scientifique.

  • Heure locale = 00:19’28 », heure de l’Est
  • Magnitude = 4.5 MN
  • Coordonnées = 45°69 Nord 73°2 Est
  • Date et heure en Temps Universel = 10 octobre 2012, 04:19’28 »
carte des environs du séisme

La carte fournie par Earthquakes Canada

Les médias canadiens consacrent évidemment des articles à ce séisme (vous trouverez ici un lien vers La Presse en français et The Toronto Star en anglais) … mais celui-ci ne fait pas vraiment la une. On préfère parler de l’ancienne vice-première ministre du Québec Nathalie Normandeau, qui, en échange d’arbitrages dans l’attribution des contrats publics, avait reçu des billets gratuits pour des concerts de Céline Dion.

Et voilà comment j’ai encore réussi à reporter à plus tard la lecture (officiellement, relecture) des 461 pages d’articles de recherche et l’apprentissage (officiellement, révision) de mes 10 cours magistraux, pour l’examen de mardi prochain en relations internationales de l’Asie. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s