Par -40°C, the migratory martlet

Migratory Martlet, priorité au direct.

Aujourd’hui, il a fait TRÈS FROID à Montréal.

En ce qui me concerne, j’attendais ce moment avec une certaine impatience : depuis la rentrée, il faisait plutôt chaud (oui, chaud : des températures nettement positives à Montréal en janvier, est-ce normal ? on dirait de la tromperie sur la marchandise !). Je cherchais aussi à faire l’expérience des températures très basses.

Hier soir, Clémence (une étudiante de Sciences Po qui m’avait précédé à McGill l’an dernier) twittait ainsi :

Ce tweet de Clémence plutôt inquiétant m’a donc invité à vérifier ce qu’il en était d’après The Weather Network (version anglophone de MétéoMédia) :

Après avoir crié sur les toits Facebook qu’il ferait -40°C et que j’allais mourir, je me suis réfugié sous trois couvertures (alors que, somme toute, le chauffage était correct dans mon appartement) ; et le lendemain matin, j’ai fait dans la surenchère en portant quatre couches de vêtements.

Afin de vous montrer que je ne suis pas mort congelé, cette vidéo (tournée ce matin vers 10:30) vous montre comment je transite de la sortie du métro (station McGill) à la bibliothèque (Humanities and Social Sciences Library). Il ne faisait plus -28°C, mais plutôt -26°C. Pour tenir la tablette – empruntée dans l’une des bibliothèques – je portais mes gants, sauf au moment où je commente. Pendant ces deux minutes, je me suis défait de mon gant pour la main droite ; pendant la première minute cette main a été atrocement douloureuse, pendant la deuxième minute j’avais déjà perdu toute sensibilité tactile.

http://www.dailymotion.com/video/xwzglf_du-metro-a-la-bibliotheque_webcam

Donc, autant on n’a pas froid si on est bien équipé/habillé, autant il ne faut surtout pas perdre ses gants par un temps pareil !

Ce qui laisse bouche bée, c’est que Montréal n’est absolument pas au niveau du cercle polaire arctique. Au contraire : il se trouve près du 45ème parallèle, comme Bordeaux et Grenoble ! Je ne sais pas si en Russie ou en Suède on ait de pareilles températures… (quoique, à Beijing il a déjà fait -28°C en température relevée et c’est une ville encore plus méridionale que Montréal…)

Maintenant, on pourra dire que j’ai fait les -40°C (notez-le, même si je n’étais pas dehors à cette heure-là). En plus, quand il fait si froid, le temps est très dégagé : vous le remarquez au soleil radieux et au ciel bleu de l’hiver. Par comparaison, regardez cette vidéo (novembre/décembre 2012, alors qu’il faisait environ -3°C et que le ciel était désespérément gris).

Et puis, rappelez-vous que l’hiver, c’est aussi ça :

why-you-really-shouldnt-be-upset-about-how-cold-i

(merci à Renée, en 3A dans le Massachusetts, de m’avoir fait parvenir le lien !)

PW – The Migratory Martlet

Une réflexion sur “Par -40°C, the migratory martlet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s